haut
Menu :
#1 Hypnose Ericksonienne
#2 Milton Erickson
#3 Déroulement d'une séance
#4 Comment fonctionne notre cerveau ?
#5  Qu'est ce que l'inconscient ?

Hypnose Ericksonienne

La transe, ou état hypnotique, désigne un état de conscience différent de celui dans lequel nous sommes habituellement. Elle résulte de la potentialité à se dissocier du mental. Plusieurs états ou profondeurs de transe existent. Par exemple, une transe lors d'une méditation ou d'une fervente prière est différente de celle qui précède une intervention chirurgicale.

 
Au cours d'une journée, nous expérimentons tous des petites transes, des altérations de notre état de conscience ordinaire. Notre vigilance baisse la garde, nous nous absorbons dans une activité exclusive ou monotone, lecture, film, marche, etc. qui nous déconnecte de notre environnement, et nous tombons dans un état hypnotique. Parfois, c'est le retour à notre vigilance qui nous fait comprendre que nous étions absorbés l'instant précédent. Souvent, nous passons d'un état à l'autre sans nous en apercevoir.
 

L'Hypnose thérapeutique utilise cette propension naturelle à se retrouver en soi-même. Car des possibilités existent en chacun de nous, non encore exploitées ou non encore créées. Elles sont contenues dans les questions que nous nous posons et dans les situations qui égrènent notre existence. Elles sont vivantes dans l'inconscient, et l'Hypnose est ce pont entre le conscient ordinaire qui a tout essayé et l'inconscient qui n'a aucune limite conceptuelle.
 
L'hypnose Ericksonienne est très différente de l'hypnose dite classique.
Elle a une approche moins directive et très respectueuse de la volonté du patient. Elle se veut interactive.
Elle utilise des métaphores ou contes à guérir, qui parlent à la fois au conscient et à l'inconscient du patient.
 
Les métaphores apportent de nouvelles significations à la conscience. En écoutant ces histoires le patient trouve un sens singulier à son vécu qui l'amène à ouvrir d'autres perspectives.
Donnant ainsi des outils au patient qui trouvera en lui-même les ressources nécessaires à sa guérison ou à son mieux-être.
 
Quelques principes clés :
 
1) chacun d'entre nous possède en lui-même  les ressources nécessaires pour se guérir ou se construire une vie agréable.

2) Il est primordial de prendre en compte le patient dans sa globalité et non pas uniquement le problème pour lequel celui-ci fait appel à l'hypnose. Donc, il faut savoir dissocier le  patient  de son problème.    

3) Tout problème est une solution qui nous permet de vivre.

4) L'important, est que le patient "bouge" : on demande souvent à ses patients d'exécuter des "tâches", dans le but de les faire réagir par des actions concrètes,  les aidant ainsi à résoudre leur problème.    

    
                                 #Haut de page
 

2_Milton ERICKSON  (1901 -1980) est un éminent  psychiatre américain 
(mort à Phoenix, en Arizona), qui a  étudié et écrit de nombreux travaux sur l'hypnose thérapeutique.
Il a donné naissance à l'hypnose Ericksonienne, approche différente de l'hypnose classique.

L'Hypnose Ericksonienne se base sur les innombrables ressources mises à disposition par notre esprit inconscient. Celui-ci mettra tout en oeuvre pour favoriser notre guérison et trouver à l'intérieur de nous-mêmes la solution la plus adaptée et la plus harmonieuse à tout problème de santé (ou pour atteindre un objectif précis). 
 
Voici une citation de Milton Erickson " la première chose à faire en psychothérapie est de ne pas essayer de contraindre l'être humain à modifier sa manière de penser ; il est préférable de créer des situations dans lesquelles l'individu modifiera lui-même volontairement sa façon de penser" 
(Miton Erickson).

- Par "psychothérapie" , Erickson sous-entend ici la "suggestion hypnotique".

L'hypnose Ericksonienne a été une grande avancée par rapport à l'hypnose "classique", dans la mesure où l'hypno thérapeute se doit de respecter les croyances, l'éducation, les émotions, le caractère de ses patients et par là même sa "vision du monde".

Le patient, en aucun cas, ne doit  être jugé par le thérapeute, mais il doit être accepté tel qu'il est, avec ses expériences, ses spécificités, ses faiblesses.
Les suggestions du thérapeute ne doivent pas être "directives".

Milton Erickson a eu la polio à 17 ans et cette maladie l'a sans doute amené à étudier de près les caractéristiques de l'hypnose sur lui-même, lors de ses exercices de rééducation.

Milton Erickson se montrait assez méfiant quant aux théories psychologiques, trop restrictives, et qui enferment l'individu dans des "schémas" trop généraux.

Pour lui, chaque personne est unique et requiert une approche spécifique pour l'aider à guérir et trouver la solution qui lui convient le mieux pour résoudre son problème.


Quelques principes de Milton ERICKSON :

1) Pour Milton Erickson, chacun d'entre nous possède en lui-même  les ressources nécessaires pour se guérir ou se construire une vie agréable.

2) Il est primordial de prendre en compte le patient dans sa globalité et non pas uniquement le problème pour lequel celui-ci fait appel à l'hypnose.
Donc, il faut savoir dissocier le  patient de son problème.

3) Tout problème est une solution qui nous permet de vivre.

4) L'important, pour Milton Erickson, est que le patient "bouge" : il demandait  souvent à ses patients d'exécuter des "tâches", dans le but de les faire réagir par des actions concrètes, les aidant ainsi à résoudre leur problème


 
                                                                                             #Haut de page 

3_Déroulement d'une séance :
Confortablement installé, vous vous laissez guider par ma voix vers l'état modifié de conscience et vers une profonde relaxation dans ce fauteuil.
Pour les personnes qui le souhaitent, je débute la séance par un soin énergétique de quelques minutes.
 
Et ensuite commence la séance d'hypnose à proprement dite :
 
... A cet instant, l'esprit conscient s'efface pour laisser la place à l'esprit inconscient; les mots peuvent alors agir par le biais des suggestions  que j'établirai  en fonction du problème que vous m'aurez préalablement exposé. 
... Vous restez "conscient" de votre environnement, d'un bout à l'autre de la séance, et vous pouvez sortir de la transe à tout moment, si bon vous semble. Vous restez constamment maître de vous-même.
 

Une partie de vous plus jeune est restée bloquée dans le passé et perpétue un programme, une solution qui lui semblait alors être la meilleure (phobie, angoisse, trouble digestif, toux d'irritation, eczéma…) , en fonction des connaissances et de la maturité que vous aviez à cette époque. Nous passons tous plusieurs fois par jour dans un état hypnotique naturellement: 
quand nous conduisons, quand nous sommes concentrés et n'entendons pas lorsqu'on nous parle, hypnotisé par la télé… "dans la lune".
Alors pourquoi ne sommes-nous pas en parfaite santé ?

L'hypnose à elle seule ne guérit pas ; c'est la façon de l'utiliser qui soigne. Cet état permet de libérer la créativité et d'accélérer la transformation. 

C'est l'espace de dialogue avec votre « Processeur interne».
Alors, pendant que vous serez confortablement installé et conscient de tout, vous vivrez un « rêve éveillé ». Vous pourrez, bien sûr, à tout moment ouvrir les yeux et parler si vous le souhaitez. 

Vous entendrez tout, et cela ressemblera à :
  • Un dialogue dans une métaphore ouverte...
  • Un monologue avec des histoires incluant des métaphores ou autres...
L'hypnose Ericksonienne a ceci de particulier : c'est qu'elle respecte votre intégrité morale et psychique en offrant à cette partie de vous plus jeune l'expérience de vous adulte. Vous aviez les pièces du puzzle mais vous ne saviez pas comment les ordonner, grâce à l'Hypnose Ericksonienne, étape après étape, la transformation peut enfin opérer et ainsi restaurer l'équilibre.     
  

 La séance :

 
Orientée vers la solution, active et valorisante 
Lors de la première phase de travail, nous évoquerons ensemble :

·  le symptôme et son historique,
·  les résultats d'éventuels examens médicaux,
·  les différentes interactions avec d'autres symptômes éventuels,
·  l'analyse de la situation déclenchante et actuelle,
·  la détermination du ou des objectifs, de façon Précise, Réaliste, Responsable, Ecologique et Mesurable,
·  nous commencerons les recadrages de circonstance (prises de recul)...

La ou les séances d'Hypnose viennent en seconde partie, lors du premier rendez-vous (selon le temps ou la circonstance), soit à la rencontre suivante. Ce n'est que lorsque tout est « aligné » au niveau conscient que l'hypnose thérapeutique peut être efficace.
La thérapie se veut aussi active, responsable, et valorisante. Dans certains cas, des exercices simples pourront être pratiqués pendant la séance ou entre les RDV afin d'amplifier les résultats.
Que le praticien en Hypnose Ericksonienne soit Psychiatre, Psychologue, Psychothérapeute, le déroulement de la séance est sensiblement le même. Ce qui importe c'est la neutralité et la bonne maîtrise des outils de l' Hypnose.
La ré-actualisation ainsi effectuée permet de rediriger l'énergie de l'esprit dans un sens favorable à l'équilibre et la santé.

 
    
                                     
 Autrement dit, une graine positive
 est plantée dans l'inconscient.

                                                                                                                                                          #Haut de page
 
4_ Comment fonctionne notre cerveau ?

Si vous êtes arrivé jusqu'ici, c'est peut-être que l'un de vos proches ou, vous-même vivez une souffrance émotionnelle ou physiologique.


Vous souhaitez comprendre et obtenir des solutions au travers d'une thérapie brève. Après avoir compris certaines règles de fonctionnement de notre cerveau, il vous sera plus facile de comprendre pourquoi nous utilisons aussi la PNL et l'Hypnose pour soigner.

 
CERVEAU GAUCHE / CONSCIENT

D'abord cessons de faire des reproches à ceux qui fument, qui boivent, qui mangent, qui paniquent dans les ascenseurs, qui crient quand ils voient passer des souris ou des araignées, qui stressent ou dépriment… et posons enfin les choses à plat.

La fonction principale de notre partie consciente est de définir des objectifs (s'assoir, traverser la rue…) et ensuite de déléguer à l'inconscient. Il faut aussi savoir que si notre esprit conscient décide, choisit nos valeurs, et raisonne de façon cartésienne, il ne peut traiter que 5 à 9 informations instantanément. 
Parallèlement, votre inconscient imprime tout ce que vous avez vécu depuis la conception (et même bien avant cf. la psycho-généalogie). Il enregistre ce que vous avez interprété d'un évènement, sans faire la différence entre réel, virtuel, imaginaire ou symbolique. 
 
L'INCONSCIENT PREND CE QUE VOUS CROYEZ POUR VRAI !! 
 

A la faveur d'un évènement intense ou parfois même anodin, ce qu'on a pu s'en dire était chargé de sens ou mal compris par l'inconscient, parce que hors de son langage. Bien sûr, tout cela a fini par être oublié, mais à cause d'un « malentendu », un nouveau comportement apparaît
(ex : hypocondrie, allergie, insomnie…) ; hélas, hors de l'équilibre …
 
 
CERVEAU DROIT INCONSCIENT, protecteur et bienfaisant

 

Et un jour, nous arrivons au constat qu'une parcelle de notre santé nous échappe, emmenée par quelque chose de « plus fort que nous ». Que s'est il passé ?
 
Rappelez-vous, votre inconscient a enregistré sur son disque dur tout ce qui est associé à l'évènement, dans la tonalité de vos perceptions : les images, les sons, les sensations, les odeurs...
 
Le cerveau inconscient qui gère votre quotidien doit maintenant traiter la séquence en respectant tous les paramètres que sont :- vos expériences positives et négatives,- vos valeurs, règles, certitudes,déductions… l'urgence ou la surprise éventuelle de la situation,- le fait de vivre peut-être l'évènement dans l'isolement…
 
Il calcule la meilleure solution à apporter à l'ensemble. La résultante c'est L’ÉMOTION 
S'il y a une solution active tout va bien.
 
S'il n'y a pas de solution active, l'énergie générée par l'émotion est donc redirigée vers le corps, apparaît alors la somatisation sous forme de métaphore : LE SYMPTÔME !!!     
Un programme vient d'être créé (ex : phobie).                                                                
                                                                                                   
 #Haut de page
5_Qu'est ce que l'inconscient ?

Il est difficile de donner une définition précise de l'inconscient. Nous avons un esprit qui fait fonctionner notre personne et une partie de cet esprit nous est connu, c'est ce que l'on appelle le conscient. L'inconscient c'est tout le reste. C'est un peu comme un iceberg, toute la partie qui dépasse de l'eau c'est notre conscient, et ce qui est en dessous c'est notre inconscient. La limite entre les deux est plutôt floue. Si nous nous comparions à un ordinateur, nous  pourrions dire que notre corps est le hardware et notre esprit le software. Et dans ce software, l'inconscient est le système d'exploitation (Windows,

Mac OS, Unix, Linux, VMS, MVS, etc.) tandis que notre conscient serait formé par tous les programmes applicatifs.
 
Notre inconscient est en prise directe avec notre corps. La plupart de nos gestes sont inconscients. Quand vous marchez, avez-vous conscience d'actionner chaque muscle à tour de rôle ? Non bien sûr. C'est notre inconscient qui se charge de cela. C'est la même chose quand nous écrivons, nous n'avons pas conscience des ordres élémentaires envoyés à chaque muscle, bien que nous puissions le faire volontairement si nous le voulons.
De même, les informations envoyées par notre corps vers notre esprit, sont d'abord interprétées par notre inconscient et par exemple une sensation, un bruit, une odeur, un contact, peut nous apparaître désagréable avant même que nous comprenions consciemment de quoi il s'agit.
La plupart de nos actes sont inconscients. Il nous arrive tout le temps de faire des choses en pensant à autre chose. Et qui tient les commandes pendant ce temps ? C'est notre inconscient. C'est particulièrement évident avec les tâches routinières ou en conduisant une voiture, mais en fait c'est le cas pratiquement tout le temps.
 
Quelques propriétés de l'inconscient

Notre inconscient est toujours actif, même quand nous dormons. Par exemple, si un bruit se fait entendre, notre inconscient va le percevoir, l'analyser, le comparer à ce qui est censé être normal, et prendre la décision ou non de provoquer notre réveil, c'est à dire le retour de notre conscience. De même, dans une transe hypnotique profonde, même si notre conscience s'est "endormie", notre inconscient est là qui écoute et nous protège.
Il a été prouvé que même pendant une anesthésie générale, notre inconscient peut percevoir, enregister et comprendre ce qui est dit dans la salle d'opération. Certaines personnes ont ainsi été traumatisées par des paroles prononcées par le personnel médical lors d'opérations, comme par exemple: "il est foutu", "il ne va pas s'en sortir", "vous avez vu comme elle est laide ?", etc., alors même qu'elles n'en avaient aucun souvenir conscient.
Notre inconscient contient la mémoire de tout ce qui nous est arrivé dans notre vie, de tous nos apprentissages, même de ce que nous croyons avoir oublié. Il est possible dans l'état d'hypnose d'accéder à certaines parties de cette mémoire pour comprendre et résoudre nos problèmes.
Nous pouvons communiquer avec notre inconscient. Quand nous sommes en transe hypnotique, nous pouvons accéder à des processus psychiques de notre inconscient, les comprendre et les modifier. C'est cette grande découverte, de la fin du 19ème siècle, qui est à l'origine de la psychothérapie.
 
Rôle de l'inconscient

Le rôle de notre inconscient est de nous faire vivre au mieux de nos capacités, c'est-à-dire en fonction de ce que nous avons appris à travers nos expériences de vie. C'est une partie extrêmement bienveillante, contrairement aux croyances issues de la psychanalyse freudienne ou des croyances populaires archaïques.




C'est une partie de nous même, et elle ne veut que notre bien, même si parfois nous pouvons avoir l'impression du contraire. Quand nous avons mal à l'estomac, par exemple, nous ne disons pas que notre estomac est mauvais ou qu'il nous veut du mal. Notre estomac, comme tous nos autres organes, sert à nous faire vivre, comme notre inconscient. Si nous ressentons une souffrance, c'est plutôt dû à un mauvais fonctionnement, ou à une cause extérieure. Les intentions de notre inconscient sont toujours bonnes, c'est parfois les moyens mis en oeuvre pour réaliser ces intentions qui peuvent poser problème par leurs effets secondaires.
L'inconscient est un réservoir inépuisable de sagesse et de connaissance sur nous-mêmes. L'hypnothérapie consiste à mobilier cette sagesse et ces savoirs pour provoquer les changements bénéfiques pour le patient.
 
Peur de l'inconscient
Certaines personnes ont peur de leur inconscient, et elles se coupent de cette partie importante d'eux-mêmes, ce qui aggrave d'autant plus leurs difficultés. Les causes de ces peurs sont variées, on peut citer notamment les suivantes :
 
Peur de l'inconnu



Certaines personnes ont peur de ce qu'ils ne connaissent pas, peur de leurs voisins, peur des 
étrangers, peur de sortir de leurs habitudes, etc. Ils s'imaginent des choses horribles sur ces inconnus et prennent cela pour argent comptant. Cela peut être dû aussi à certaines croyances sans fondement issues de superstitions d'un autre âge. Le mieux dans ce cas est de s'informer auprès d'une source sérieuse, scientifique, à qui on peut faire confiance.
 
Peur de découvrir qu'on est "fou"
La folie est un fonctionnement anormal de notre cerveau. Cela peut être dû à une malformation, une dégénérescence, un dysfonctionnement physiologique, etc. Un certain nombre de ces problèmes peuvent être améliorés par des traitements médicamenteux, il faut dans ce cas aller consulter un psychiatre. Mais, la plupart du temps, les problèmes psychologiques n'ont pas de cause physiologique, les gens perturbés ne sont pas forcément fous. Dans le pire des cas, il vaut mieux savoir de quoi on souffre pour améliorer sa condition en connaissance de cause, plutôt que de laisser la situation pourrir toute seule.
 
Peur de souffrir
Quand on a mal quelque part, on n'a pas envie qu'on y touche, c'est normal. Notre inconscient nous protège de cette souffrance et il peut tout à fait corriger un problème sans avoir besoin de faire ressortir la souffrance associée. L'hypnose permet de faire des anesthésies aussi bien physiques, on fait même des opérations de chirurgie avec l'hypnose pour seule anesthésie, que psychologiques. Sous hypnose, on peut travailler sur un problème sans rien ressentir. C'est une des grandes forces de l'hypno thérapie.
 
Ces peurs proviennent de croyances erronées sur ce qu'est l'inconscient, dues pour
 l'essentiel à l'ignorance de ce qu'est vraiment l'esprit humain et ses extraordinaires possibilités.
                                                                                              
 #Haut de page



























Hypnose Maria Mendes Verno
n

Maria Mendes, Hypnose thérapeutique (Eure)
Séances d'hypnose
 
Afficher la suite de cette page
MARIA MENDES
Maitre Praticien en Hypnose
Diplomée de  l'IFHE


         
 
 



Adresse:
11, Rue Charles Joseph Riquier
(Immeuble A_1er étage à droite)
27200 à Vernon
 


METHODES UTILISEES 
Hypnose Ericksonienne

Hypnose Humaniste
TSA (Thérapie Symbolique Avancée)
Psychothérapie
PNL



CONSULTATIONS A MON CABINET

HEURES D'OUVERTURE :
Du lundi au vendredi
de 10h à 19h

Pour prendre RDV :
Utilisez le
formulaire de contact

Tel: 06 52 60 17 04


En cas d'annulation de RDV, merci de le faire minimum 24h à l'avance

 


Nos partenaires :
references-web Medecine douce

 


 

Maria Mendes                                               Mentions légales :  
Hypnose, hypnothérapie, psychothérapie     N° Siret : 52082267700016 
11, Rue Charles Joseph Riquier
mmeuble A, 1er étage à droite
27200 Vernon